Comment agir en cas de garde-corps instable ?

6 septembre 2023

Ce problème ne doit en aucun cas être pris à la légère, car les garde-corps revêtent une importance capitale en matière de sécurité. Ils agissent comme des boucliers préventifs, empêchant les chutes, les accidents domestiques, voire les noyades lorsqu’elles sont installées autour d’une piscine. Ainsi, leur présence et leur installation appropriée ne doivent jamais être négligées.

Pourquoi votre garde-corps peut-il être instable ?

Un garde-corps doit être solidement fixé contre une dalle en béton ou sur celle-ci. Si votre installation présente des signes d’instabilité, plusieurs raisons peuvent l’expliquer :

  • Le support peut être affaibli par l’érosion ou l’oxydation ;
  • Les chevilles, les tirefonds ou les vis utilisés peuvent être altérés par la rouille ou insuffisamment enfoncés ;
  • Les étapes d’installation peuvent ne pas avoir été suivies correctement ;
  • Le produit peut avoir été utilisé de manière inappropriée.

Afin d’identifier la source de votre problème, vous pouvez soit examiner ces raisons vous-même, soit solliciter l’aide d’un professionnel de cette source.

Remplacer ou réparer ?

La réparation de la balustrade et du balcon est l’option la plus économique. Cependant, vous pouvez envisager de le remplacer par mesure de sécurité. En outre, sachez que si vous choisissez de le restaurer, vous risquerez de ne plus avoir de garanties. Au cas où le garde-corps est partagé entre plusieurs propriétaires, les coûts de réparation doivent être départagés.

L’entretien ou le remplacement des garde-corps est généralement effectué lors de rénovations. D'ailleurs, ils sont obligatoires selon l’article L132-1, au moins tous les 10 ans et selon un décret municipal. Le non-respect de cette obligation peut entraîner des amendes pouvant atteindre 3 750 €, voire 7 500 € en cas de récidive.

Les résidents ont également la possibilité de signaler des défauts éventuels au syndicat. Qu’ils soient propriétaires ou locataires sans distinction. Enfin, depuis le 1ᵉʳ janvier, la loi d’Arles a instauré un diagnostic visant à fournir une information fiable aux copropriétaires sur l’état général de l’immeuble.

Conseils et bonnes pratiques

Pour éviter l’instabilité d’un garde-corps, prenez des mesures préventives rigoureuses. Tout d’abord, effectuer un entretien régulier. Inspectez périodiquement le garde-corps pour détecter toute usure, corrosion ou défaillance. Nettoyez-le soigneusement afin d’éliminer la saleté et les débris qui pourraient compromettre sa stabilité.

Respectez scrupuleusement les charges maximales que le garde-corps peut supporter. Toutes les installations doivent être conçues et construites en tenant compte de ces spécifications. Utilisez des matériaux de qualité et des fixations adéquates. Évitez de surcharger le garde-corps en y plaçant des objets lourds ou en y appliquant une pression excessive.

En outre, envisagez l’ajout de dispositifs de sécurité supplémentaires, tels que des mains courantes, pour renforcer la stabilité du garde-corps. Assurez-vous que les employés et les occupants connaissent les risques liés à l’instabilité des garde-corps et sensibilisez-les à l’importance de les utiliser correctement.